Définition des classements de résistance au feu

Pour être classé résister au feu, une fermeture doit avoir été testé en laboratoire suivant l’arrêté du 22 mars 2004, les essais sont réalisés suivant la norme NF EN1634-1 et les classements définis par la norme NF EN 13501-2.

  • Etanchéité au feu (E) – équivalent à l’ancien critère Pare Flammes (PF)
  • Isolation thermique (I) – équivalent à l’ancien critère Coupe-Feu (CF)
  • Rayonnement (W) – nouveau classement non utilisé, pour l’instant dans la réglementation française.

Les durées de classement sont exprimées en minutes (15 ; 20 ; 30 ; 45 ; 60 ; 90 ; 120 ; 180 et 240).

Les fermetures sont mis en situation dans les locaux du laboratoire d’essai agrée (par exemple CSTB, EFECTIS) et mis en place devant un four dont la température croit suivant une courbe normalisée température / temps. (659° à 10 mn ; 718° à 15 mn ; 822° à 30 mn ; 880° à 45 mn ; 925° à 60 mn ; 986° à 90 mn ; 1030° à 120 mn ; etc.)

Par exemple :

  • Une fermeture classé E30 peut être mise en œuvre lorsque la réglementation exige un classement PF 1/2h
  • Une fermeture classé EI30 peut être mise en œuvre lorsque la réglementation exige un classement CF 1/2h

Les seuls modes de preuve applicable en France sont les suivants :

  • Un procès-verbal en cours de validité au moment du dépôt du permis de construire ou d’autorisation de travaux, établi par un laboratoire français agrée (par exemple CSTB, EFECTIS)
  • Un certificat de conformité à la marque NF, délivré par un organisme certificateur (AFNOR ; FCBA)
  • Un avis de chantier établi par un laboratoire agrée, pour une construction identifiée.

Avis de chantier

Les portes, rideaux et châssis fixes doivent être mis en œuvre conformément au Procès-verbaux accompagnant ces ouvrages. Aucune modification ne peut être faite sur ces éléments, ou sur leur mise en œuvre. Il n’existe aucune dérogation à cette règle. Si pour les besoins spécifiques d’une opération les données techniques figurant dans un PV ne peuvent pas être scrupuleusement respectées il y a obligation de faire un avis de chantier. Un avis de chantier est une étude d’ingénierie qui doit être réalisée dans le cadre de l’arrêté du 22 mars 2004. Un laboratoire agréé par le Ministère de l’intérieur doit se prononcer et donner son accord sur les modifications envisagées. Il est faux de penser qu’un bureau de contrôle désigné pour un chantier peut donner un accord sur une étude d’ingénierie d’ouvrage résistant au feu. Lorsque vous commandez un ouvrage, nous contrôlons la conformité de votre demande à celle d’un des PV que nous exploitons. S’il y a non-conformité entre le PV et votre besoin nous étudions les modifications envisageables et nous déposons une pré-étude technique au laboratoire agréé.
En général, le laboratoire nous donne son appréciation dans les quelques jours qui suivent notre demande en nous faisant part de ses remarques. FERM-BAT-I établi alors le dossier technique que nous vous envoyons pour contrôle. Il vous appartient alors de vérifier les dimensions, la conformité architecturale de l’élément, la résistance mécanique du support sur lequel seront fixés les éléments.
Une fois que vous avez retourné les plans avec votre signature et la mention « bon pour fabrication », nous transmettons le dossier au laboratoire qui rédige et valide alors l’avis de chantier final.
L’instruction de l’Avis de Chantier peut aller de quelques semaines à plusieurs mois selon sa complexité.

Durée de validité des produits classés suivant les anciennes procédures d’essai :

L’arrêté du 22 mars 2004 a mis en place une période de validité des produits classés suivant les classements français PF et CF, ils ne sont valides que pendant une durée de 10 ans à compter du 1er avril 2004, soit jusqu’au 1er avril 2014.

Pour tous les dépôts de permis de construire ou d’autorisation de travaux postérieurs au 1er avril 2014, seul le classement E et EI sont applicable.

Nous joindre

3 Rue Jean Jaurès
91860 Épinay-sous-Sénart
Tél : 01 69 00 02 10
Fax : 01 69 00 02 05
Port : 06 26 36 29 19

Email : contact@fermbati.com