Définition d’une fermeture résistante au feu asservie à la détection incendie (D.A.S.) conforme à la norme NF S 61-937 :

D.A.S. signifie Dispositif Actionné de Sécurité, il s’agit de tous les dispositifs commandés qui participent à la mise en sécurité des personnes dans un bâtiment, par compartimentage, désenfumage ou aide à l'évacuation.
Les portes résistantes au feu à fermeture automatique font partie de la famille des D.A.S, de compartimentage. Il s'agit de portes dont le(s) vantail(aux) est (sont) généralement maintenu(s) ouvert(s) en exploitation normale (position d'attente). Leur fonction est d'assurer le compartimentage en cas d'incendie, après fermeture de son (ses) vantail (aux) (position de sécurité). L'ordre de passage en position de sécurité est donné par une commande de type électrique provenant d'un système de détection incendie, qui agit généralement sur un déclencheur électromagnétique (ventouse).

Organisation des Systèmes de Sécurité Incendie

Les Systèmes de Sécurité Incendie (SSI) se composent de deux sous-ensembles compatibles et indépendants :

  • Le Système de Détection Incendie (SDI)
  • Le Système de Mise en Sécurité lncendie (SMSI).

Le SDI acquiert des informations en provenance des divers détecteurs répartis dans le bâtiment. Il les transmet ensuite au SMSI qui les traite et émet des ordres de mise en sécurité vers les Dispositifs Actionnés de Sécurité (DAS) : portes de compartimentage, rideau de compartimentage, clapets, exutoires de désenfumage, dispositifs de déverrouillage des issues de secours...
Dans le cas des établissements nécessitant des SSI élaborés et de taille importante, le SMSI comporte un centre décisionnel et d'aiguillage appelé Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (CMSI). Le CMSI est le véritable cerveau du système de sécurité incendie, à partir duquel sont émis les ordres électriques de commande des différents matériels de mise en sécurité (D. A. S., Alarmes, Eclairage de sécurité...). Il comporte une unité de signalisation de position ou d'état des équipements.
Pour les établissements où les dispositions à prendre en regard de la sécurité incendie ne justifient pas l'utilisation d'une installation avec dispositif central, l'asservissement de fermeture s'effectue fréquemment par le biais de Détecteurs Autonomes Déclencheurs (D.A.D.) auxquels sont directement raccordés des détecteurs automatiques situés à proximité du D.A.S. De même, lorsqu'il s'agit d'effectuer des asservissements locaux liés à la détection de phénomènes relevant de l'incendie, le D.A.D. constitue une solution économiquement intéressante.
Un D.A.D. peut assurer la commande de plusieurs D.A.S. sous réserve que ceux-ci intéressent un même local ou un même volume à surveiller. En tout état de cause, le nombre de dispositifs commandés par un même appareil ne doit pas être supérieur à trois.

Modes de commande et d'alimentation

Les blocs-portes D.A.S. peuvent fonctionner sous les modes de commande suivants :

  • Télécommandé, par rupture ou par émission de courant, sous une tension de 24 V ou 48 V.
  • Autocommandé, par rupture de courant uniquement, sous une tension de 24 V ou 48 V.
  • Télécommandé et autocommandé, par rupture de courant uniquement, sous une tension de 24 V ou 48 V.

Définitions

  • Télécommandé signifie que l'ordre de déclenchement pour la mise en position de sécurité des vantaux provient d'un dispositif centralisé (CMSI) (ordre extérieur au D. A. S.).
  • Autocommandé signifie que l'ordre de déclenchement pour la mise en position de sécurité des vantaux ne peut provenir que d'un Détecteur Autonome Déclencheur (D.A.D.) situé à proximité de la porte.
  • Télécommandé et Autocommandé signifie que le déclenchement peut provenir soit du dispositif centralisé (CMSI) soit d'un Détecteur Autonome Déclencheur (D.A.D.) situé à proximité de la porte.
  • Mode Rupture signifie que les déclencheurs électromagnétiques destinés au maintien en position d'attente des D.A.S. sont alimentés en permanence et que leur déclenchement s'effectue par rupture de courant. C'est le mode le plus utilisé en pratique. Il est à noter qu'un D.A.D, ne peut être associé qu'à des dispositifs prévus pour fonctionner en mode rupture.
  • Mode Emission signifie que les déclencheurs électromagnétiques destinés au maintien en position d'attente des D.A.S. ne sont pas alimentés en permanence mais uniquement pour assurer leur déclenchement qui s’effectue par émission de courant. Ce mode de commande est assez peu répandu.

Les exigences réglementaires

Toutes les portes à fermeture automatique installées dans les ERP et les IGH doivent être conformes à la norme NF-S 61-937 (arrêtés du 21 juillet 1994 et du 15 février 1995). Cette conformité doit être attestée par un procès-verbal spécifique délivré par l'un des quatre laboratoires officiels agréés par le ministère de l'intérieur (LCPP, CNPP, CSTB, EFECTIS). Les agréments ne sont valables que pour des ensembles livrés complets (tous composants inclus) indissociables et munis d'une étiquette d'identification donnant : le fabricant, le type de DAS, le numéro des procès-verbaux DAS et FEU, la référence commerciale du produit, le mode d'alimentation, la tension et la puissance consommée.
De plus, l'arrêté du 29 juillet 2003 (publié au Journal Officiel du 29 aout 2003) complète l'article MS 60 du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public (règlement ERP, y compris Etablissements Spéciaux). Le paragraphe 4 de l'article MS 60 est complété par l'alinéa suivant : "De plus, en complément des matériels visés à l'article DF 3, les portes résistant au feu et les clapets doivent être admis à la marque NF." Cette obligation de certification NF, qui ne concerne que les portes à fermeture automatique (DAS conformes à la norme NF S 61-937) décrites à l'article CO47, est applicable aux établissements dont le permis de construire ou la demande d'autorisation de travaux sont déposés après le 1er janvier 2004. Par conséquent, toute porte DAS mise en œuvre sur un chantier répondant aux conditions ci-dessus devra être admise à la marque "NF PORTES RESISTANT AU FEU" Mode 2.
Le marquage fait partie intégrante de la certification d’un produit. Chaque bloc-porte admis à la marque NF PORTES RÉSISTANT AU FEU EN MÉTAL en mode 0, 1 ou 2, doit obligatoirement porter sur le vantail, une plaque ou étiquette signalétique, de 190 x 40 mm.

Exemple d’une étiquette de marquage NF mode 2 d’un produit classé E 120 :

En complément du marquage des produits et, afin d’attester de la conformité d’un bloc-porte à la marque NF portes résistant au feu, l’AFNOR délivre un certificat de droit d’usage de la marque, valable un an minimum. Le certificat NF a la même valeur réglementaire que les procès-verbaux de classement ou rapports d’essais. En conséquence, ce certificat dispense les titulaires pour les produits certifiés, de la présentation des P.V. feu et P.V. DAS.

Organisme certificateur

Organisme : AFNOR Certification
11, rue Francis de Pressensé
93571 La Plaine Saint Denis Cedex

Nous joindre

3 Rue Jean Jaurès
91860 Épinay-sous-Sénart
Tél : 01 69 00 02 10
Fax : 01 69 00 02 05
Port : 06 26 36 29 19

Email : contact@fermbati.com